Fiches matriculaires de Eugène Norbert Alexis JOURAND

Les archives familiales ont conservé des documents militaires de mon garnd-père Eugène Norbert Alexis JOURAND, dit Norbert JOURAND car il utilisait son deuxième prénom comme prénom usuel. Parmi ces documents, on trouve trois versions de sa fiche matricule.

L'une est un original (daté du 15/04/1934, présence de plusieurs écrits à différentes période) :

Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND
Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND

Une autre est un duplicata (inscription du terme duplicatum, singulier de duplicata utilisé dans les adminstrations et est daté du 25/01/1945) :

Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND Fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND
Diplicatum de la fiche matriculaire de Eugène Norbert Alexis JOURAND

Enfin un dernier document est constitué de deux mauvaises photocopies de ce qui semble être une page d'un registre matricule et de sa transcription par mon grand-père :

Registre matricule de Eugène Norbert Alexis JOURAND Registre matricule de Eugène Norbert Alexis JOURAND Registre matricule de Eugène Norbert Alexis JOURAND
Registre matricule de Eugène Norbert Alexis JOURAND

Ces documents nous apprennent qu'il a été recruté à Nantes sous le numéro de matricule 1038. Lors de la rédaction de l'originale, le 15 avril 1934, ses parents habitaient 36 rue de la distillerie à Nantes. Une mise à jour semble avoir été faite en août 1944, pour indiquer qu'il était père de trois enfants, ce qui lui permettait de changer de classe de mobilisation. Lors de cette mise à jour, les personnes à prévenir en cas d'accident, sont :

  • sa femme résidant à Saint-Joachim,
  • ses parents résidant 12 rue Eugène Tessier à Nantes.

Lors de l'établissement du duplicatum le 25 janvier 1945, ses parents habitent toujours au 12 rue Eugène Tessier à Nantes.

Le détails des services et des positions successives nous apprennent qu'il est affecté à la 11e section de C.O.A le 15/4/34. Il s'agit d'une section de Commis et Ouvriers d'Administration ayant en charge l'intendance. Il est arrivé au corps et incorporé le 17/4/34, services comptant du 15/4/34. Il est nommé caporal commis le 16 octobre 1934 puis sergent ouvrier d'exploitation dans la réserve le 16 avril 1935. Il est maintenu temporairement sous les drapeaux, selon l'art. 10 de la loi du 31 mars 1928, puis renvoyé dans ses foyers le 6 juillet 1935 et passé dans la disponibilité le 15/4/35.

Passé à la classe de mobilisation 1929 par application de l'article 58 de la loi du 31 mars 1928, car il est père de 2 enfants. En effet, Claudiane sa premère fille est née le 06/01/1935 et Liliane, la seconde le 13/03/1939 queleques mois avant la mobilisation générale. Il est ainsi rappelé à l'activité le 25 août 1939, par application de l'art. 40 de la loi du 31/3/28. Il est arrivé au corps le 27 août 1939. Il est alors affecté au q.g. de la 21e D.I. et parti aux armées le 31 août 1939. (ou le 2/9/39 selon le registre matricule). Il est donc affecté au quartier général de la 21e Division d'Infanterie, basée à Nantes. Il est ensuite affecté au groupe sanitaire de la 21e D.I. le 30 nov. 1939 (ordre n°13414 87/7 du 28/11/39 du g.q.g), nommé 11e section d'Infirmiers Militaires sur la première page de la fiche matriculaire originale.

Il est fait prisonnier le 25 mai 1940 à Boulogne sur Mer. Cette date est sans doute erronée car sur le duplicatum elle a été corrigée en 23 et sur le registre matricule on peut lire qu'il est fait prisonnier le 23 mai 1940 à Desvres (ville située à une vingtaine de kilomètres à l'est de Boulogne-sur-Mer), tombée aux mains des Allemands le 23 tandis que Boulogne est tombée le 25. Ce même registre indique qu'il a été interné au stalag II B sous le n° matricule 67 770. et libéré sanitaire le 2.6.43 puis rapatrié le 5.6.43 avant d'être démobilisé le 22.6.43 par le CD de Nantes, puis se retire à Nantes. La fiche matriculaire indique une autre date de rapatriement d'Allemagne : le 17 juin 1943.

Il est ensuite rattaché à la plus jeune classe de mobilisation de la  2e réserve par application de l'art 58 de la loi du 31/3/28 (père de 3 enfants). Son premier fils, Norbert est en effet né le 10/08/1944.

Ces informations, qui seront complétées par d'autres documents ouvrent de nouvelles voies de recherches pour établir le parcours de mon garnd-père prendant ces diffciles années.

Acte de mariage de Jean Marie POTAY x Anne LORGEOUX

Acte de mariage de Jean Marie POTAY et Anne LORGEOUX
21/05/1883 - Locminé
L'AN mil huit cent quatre-vingt trois, le vingt un du mois de mai, à dix
heures du matin
Devant nous Alix mathurin adjoint, remplissant pour le maire empêché les fonctions d'Officier de l'Etat civil
de la commune de Locminé canton dudit
département du Morbihan, ont comparu en notre Maison-commune, dont les portes ont été
ouvertes au public,
1° Potay Jean marie
âgé de vingt neuf ans, né à Moréac département du Mobihan
le quatre du mois de février l'an mil huit cent cinquante quatre
profession de forgeron demeurant à rue de la geole en cette commune
de Locminé département du Morbihan, célibataire
fils majeur de feu Potay Julien, décédé à Moréac le quatre février
mil huit cent soixante sept et de Le retif marie louise, cultivatrice
demeurant à Moréac, ici présente te consentante, d'une part
2° Lorgeoux anne
âgée de vingt-un ans, née à Plumelin département du Morbihan
le six du mois de Juillet l'an mil huit cent soixante un
profession de marchande de farine, demeurant à rue de la Geole en cette commune
de Locminé d"partement du Morbihan, célibataire.
fille majeure de feu Lorgeoux René, décédé à Plumelin le huit
Juillet mil huit cent soixante dix sept et de Morvan marguerite
demeurant à Locminé, ici présente et consentante d'autre part.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébtation du mariage projeté entre eux, et dont les publications
ont été faites à Locminé, les dimanches six et treize de ce mois.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, nous nous sommes fait remettre :
1° Les certificats de publication ; 2° Les actes constatant la naissance des futurs ;
3° l'acte de décès du père du futur et celui du père de la future
et, après avoir donné lecture aux partie contractantes, tant des pièces ci-dessus mentionnées que du chapitre VI,
titre V du Code Napoléon, intitulé du Mariage, avons interpellé les futurs époux de nous déclarer s'ils ont
fait un contrat de mariage, le
devant Me notaire à
ils ont répondu négativement. Cette réponse a été confirmée par la mère du futur et par
celle de la future Nous avons ensuite demandé au futur époux et à la future
épouse s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun ayant répondu séparément et affir-
mativement, nous déclarons, au nom de la Loi, que
Potay Jean marie et Lorgeoux anne
sont unis par le mariage.
De tout quoi nous avons dressé le présent acte en présence de :
1° Maboin auguste, âgé de cinquante neuf ans, profession
de Journalier demeurant à Locminé département du Morbihan
qui a dit être cousin de l'époux
2° Le Bouhellec Joseph âgé de trente-huit ans, profession
de charron, demeurant à Locminé département du Morbihan
qui a dit être non parent des époux
3° Martin Jean baptiste, âgé de trente-trois ans, profession
charron, demeurant à Locminé département du Morbihan
qui a dite être non parent des époux
4° Le Bouhellec Jean marie, âgé de vingt-neuf ans, profession
charron, demeurant à Locminé département du Morbihan
qui a dite être non parent des époux
ET après en avoir donné lecture aux comparants et aux témoins, nous avons signé le présent, lesdits
jour, mois et an que devant. Les comparants et les témoins ont déclaré ne savoir signer à
l'exception des Sieurs Jean marie et Joseph Le Bouhellec et Martin témoins
qui ont souscrit avec nous le présent acte

Anne LORGEOUX : acte de décès (sosa 31)

Acte de décès de Anne LORGEOUX le 08/06/1890 à Locminé
Acte de décès de Anne LORGEOUX
08/06/1890 - Locminé
Du huitième jour du mois de Juin mil huit cent quatre vingt dix
à dix heures du matin.
ACTE DE DECES de Lorgeoux ann
née en la commune de Plumelin, département
du Morbihan, âgée de vingt neuf ans, profession de ménagère,
domiciliée de Locminé décédée ce jour
à trois heures du matin rune Neuve en cette commune
de Locminé, épouse de Potay Jean Marie,
fille de feu Lorgeoux René
et de Morvan Marguerite.
La déclaration du décès sus-mentionné a été faite par Potay Jean Marie
demeurant à Locminé rue Neuve
âgé de trente six ans, profession de forgeron qui a dit être
époux de la défunte.
Et par Richard Joseph,
demeurant à Locminé rue du fil, âgé de trente-six ans, profession
de receveur d'octroi qui a dit être non parent
de la défunte.
Lecture donnée du présent dressé par nous soussigné Chatelier René
Maire et Officier de l'Etat civil, les comparants ont signé.

Anne LORGEOUX : acte de naissance (sosa 31)

Acte de naissance de Anne LORGEOUX le 06/07/1861 à Plumelin
Acte de naissance de Anne LORGEOUX
06/07/1861 - Plumelin
L'an Mil-huit cent soixante-un, le sept Juillet
à sept heures du matin, par devant nous alexis Bohetay,
maire, officier de l'état civil de la commune de Plumelin,
canton de Locminé, Département du Morbihan, est comparu :
René Lorgeoux, garçon meunier agé de quarante-cinq ans,
domicilié à la Lande de la Ferrière en cette commune, lequel
nous a déclaré que le six Juillet de la présente année à sept
heures du soir, il lui est né à la dite ferrière un enfant du sexe
féminin qu'il nous présente et auquel il a déclaré vouloir donner
le prénom de Anne ; lequel enfant il a eu de Marguerite
Morvan, son épouse, âgée de trente sept ans, ménagère ; les
dites dé claration et présentation faites en présence de Pierre Le
Divemerle, sacristain, âgé de soixante-dix ans, et Guillaume
Garo, laboureur, âgé de cinquante ans, domicilés tous les deux
séparément au bourg en cette commune, et ont les dits père et
témoins déclaré ne savoir signer avec nous, après que lecture
de tout leur a été faite.

Jean Marie POTAY : acte de naissance (sosa 30)

Acte de naissance de Jean Marie POTAY le 04/02/1854 à Moréac
Acte de naissance de Jean Marie POTAY
04/02/1854 - Moréac
L'an mil huit cent cinquante quatre , le quatre février, a deux heures du soir
Devant nous maire de moréac, canton de locminé, département du
morbihan est comparu Julien potay, âgé de trente cinq ans, cultiva
teur a Calhonet Lojan [?], lequel nous a présenté un enfant du
sexe masculin né ce matin a deux heures en sa demeure de lui
Declarant et de marie louise Le Retif, son épouse et auquel il a
declaré vouloir donner les prénoms de Jean marie, les dites
déclaration et présentation faites en presence de Jean laurent
Le Retif, agé de vingt un ans, et de Joachim de morilland agé
agé de soixante quatre ans, tous deux au dit lieu et ont les
père et témoins déclaré ne savoir signer avec nous le présent acte
après lecture faite, les jours, mois et an que devant.

Acte de mariage de Paul René RENARD x Jeanne BRAULT

Acte de mariage de Paul René RENARD et Jeanne BRAULT
12/01/1869 - Parçay-Meslay
L'an mil huit cent soixante neuf, le douze janvier, à onze heures du
matin, par devant nous Françoi Serrault, adjoint délégué, remplissant
les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de Parçay-Meslay,
arrondissement de Tours, département d'Indre-et-Loire, ont comparu
Paul René Renard, gagiste, domicilié dans la présente commune
et né dans la commune de Chançay (Indre et Loire) le dix janvier mil
huit cent quarante six, fils majeur de Renard René, vigneron et
de Rose Vigneau, sans profession, domiciliés à Chançay (Indre et Loire)
et Jeanne Brault, gagiste, née dans la présente commune le vingt
trois octobre mil huit cent quarante-cinq, fille majeure de
Brault André et de défunte Jeanne Rué, vigneron, domiciliés
dans la présente commune, département d'Indre-et-Loire, lesquels
assistés de leurs pères et mère, ici présents et consentants, nous ont
requis de procéder à la célébration de leur mariage, dont les publica-
tions ont été faites dans la présente commune et dans la commune
de Chançay, les dimanches vingt-sept décembre, mil huit cent
soixante-huit et trois janvier mil huit cent soixante neuf, sans
qu'il soit intervenu aucune opposition. A l'appui de leur
réquisition, les parties nous ont remis 1° l'extrait de l'acte
de naissance du futur époux, 2° le certificat des publications
faites à Chançay et 3° le certificat d'exemption du service militaire.
Quant à la future épouse, Jeanne, nous l'avons dispensée de nous
représenter son acte de naissance et l'acte de décès de
sa mère vu que nous avons pris connaissance de ces actes
sur les registres de la commune, que la future est née le
vingt trois octobre mil huit cent quarante cinq et que
sa mère est décédée le deux mars mil huit cent cinquante
cinq. Les futurs époux et leurs pères et mère, ont déclaré
sur notre ointerpellation, qu'il n'a point été fait de
contrat de mariage faisant droit à la réquisition des
parties, nous avons donné lecture aux comparants
des dispositions du code Napoléon, au chapitre 14
du titre du mariage, après quoi nous leur avons
demandé s'ils voulaient se prendre pour époux
chacun d'eux ayant répondu séparément et affirma-
tivement, nous avons prononcé, au nom de la loi, que
Paul René Renard et Jeanne Brault
sont unis par le mariage. Le tout a été fait publique
ment en la maison commune, les portes ouvertes et nous
avons dressé immédiatement le présent acte en présence
de Michel Vigneau, tonnelier âgé de trente deux ans, oncle
du futur, Etienne Renard, vigneron âgé de quarante sept ans,
oncle du futur, tous les deux domiciliés à Vernou (Indre et Loire)
Bruère Pierre, propriétaire, âgé de cinquante huit ans
parrain de l'épouse et Guillier Jean, vigneron, âgé de quarante
huit ans, oncle de l'épouse, tous les deux domiciliés en la
présent commune. Lecture faitedu présent
acte, le nouvel époux, le père de l'épouse,
le premier témoin de l'époux et le premier témoin
de l'épouse l'ont signé avec nous
les autres ayant déclaré ne le savoir.

Jeanne BRAULT : acte de décès (sosa 29)

Acte de décès de Jeanne BRAULT le 04/02/1899 à Chançay
Acte de décès de Jeanne BRAULT
04/02/1899 - Chançay
L'An mil huit cent quatre-vingt dix neuf le quatre du mois de février
à huit heures du matin
Par devant nous, Fouassier Auguste maire
Officier de l'état-civil de la commune de Chançay, canton de Vouvray
département d'Indre-et-Loire, sont comparu Jaineau Jacques,
âgé de cinquante deux ans, profession de vigneron
demeurant à Chançay département d'Indre-et-Loire
qui a dit être cousin de la défunte et Marchaise Emile
âgé de trente sept ans, profession d'instituteur
demeurant à Chançay, département d'Indre-et-Loire, qui a dit être
voisin de la défunte, lesquels nous ont déclaré que Jeanne Brault
épouse de Renard Paul, âgé de cinquante trois ans
sans profession demeurant à Chançay
département d'Indre-et-Loire, né à Parçay Meslay, département
d'Indre-et-Loire, fille légitime de feu André Brault
profession ..., demeurant à ...
département d..., et de Jeanne Ruer décédée
profession ... demeurant à ... département
d ..., est décédé le quatre du mois de février, l'an mil huit
cent quatre-vingt dix neuf à huit heures du matin.
Nous nous sommes assuré de l'exactitude de la déclaration de ces témoins, qui ont après
lecture à eux faite du présent acte, signé aevc nous.

Jeanne BRAULT : acte de naissance (sosa 29)

Acte de naissance de Jeanne BRAULT le 23/10/1845 à Parçay-Meslay
Acte de naissance de Jeanne BRAULT
23/10/1845 - Parçay-Meslay
L'an mil huit cent quarante cinq le vingt
quatre octobre à dix heure du matin devant nous
maire officier de l'état civil de la commune de
parçay, sont comparu andré vigneron âgé de trente
cinq ans père de l'enfant demeurant commune de
parçay, lequel nous a présenté jeanne enfant
du sexe féminin qu'il nous à déclaré etre née
d'hier à neuf heur du soir dans sa demeure
à la guablerie commune de parçay de lui déclarant
de jeanne ruer sa légitime épouse âgée de trente
six ans
Les dites déclaration et présentation ont été faite en
présance des sieur pierre Bruere vigneron âgé de
trente six ans cousin de lenfant et martin duchamps
aussi vigneron âgé de trente six ans tous les deux
demeurant commune de parçay, le déclarant à déclaré
ne savoir signé les témoins ont signé avec nous
après lecture faite du présent acte

Paul René RENARD : acte de décès (sosa 28)

Acte de décès de Paul René RENARD le 07/05/1919 à Chançay
Acte de décès de Paul René RENARD
07/05/1919 - Chançay
Le sept mai mil neuf cent dix-neuf
à dix heures du soir
Paul René Renard
né à Chançay, le dix janvier mil huit
cent quarante six, profession de cantonnier
fils de René Renard, profession de vigneron,
et de Rose Vigneau,
profession d...
domiciliés décéds
veuf de Jeanne Brault
demeurant à Chançay lieu dit Vallée de Veau
est décédé à son domicile.
Dont Acte dressé par Nous, Officier de l'Etat civil, le huit mai
mil neuf cent dix-neuf, à huit heures du matin,
sur la déclaration de Eugène Renard,
âgé de quarante trois ans, profession de maréchal
demeurant Chouze-sur-Loire, fils du défunt,
et de Joseph Brassillon, âgé de quarante six ans,
profession de cultivateur, demeurant à Chançay
gendre du défunt, qui, lecture faite, ont signé
avec nous Eugène Fouassier maire de
Chançay.

Paul René RENARD : acte de naissance (sosa 28)

Acte de naissance de Paul René RENARD le 10/01/1846 à Chançay
Acte de naissance de Paul René RENARD
10/01/1846 - Chançay
L'an mil huit cent quarante six, le dix janvier à quatre heures du soir,
Devant nous Denis Peltier, Maire, officier public de l'état civil de la commune
de Chançay, canton de Vouvray, arrondissement de Tours, département d'Indre
et Loire, sous signé, est comparu le sieur René Renard vigneron, âgé de
vingt neuf ans, domicilié aux coûtières dite commune de Chançay, qui nous
a déclaré que Rose Vigneau sa légitime épouse, âgée de vingt-huit ans,
est accouchée à son domicile, d'un enfant du sexe masculin, auquel il a
donné les prénoms de Paul René, ce jourd'hui à trois heures du matin.
Les dites déclaration et présentation ont été faites en présence des sieurs
Fouassier Chesneau, propriétaire âgé de quarante sept ans, et Lebreton
Bruno instituteur communal âgé de vingt-quatre ans, tous deux domiciliés
au bourg de Chançay. En foi de quoi nous avons rédigé le présent acte que
les deux témoins ont signé avec nous, mais non le père de l'enfant pour ne
le savoir de ce enquis après lecture faite.

Acte de mariage de Julien Joseph BERNIER x Désirée Louise Marie GODARD

Acte de mariage de Julien Joseph BERNIER et Désirée Louise Marie GODARD
25/04/1881 - Saint-Paterne-Racan
L'An mil huit cent quatre-vingt-un, le vingt-cinq du mois d'avril, à neuf
heures du soir.
Par devant nous, Veau (Antoine - Marie) Maire Officier de l'État-civil
de la commune de Saint-Paterne, canton de Neuvy Roi
département d'Indre-et-Loire ont comparu en notre Maison-commune, et publiquement,
Le Sieur Bernier (Julien - Joseph).
âgé de vingt-cinq ans, né à Saint-Laurent de la Plaine, département de Maine et Loire
le dix du mois de mai l'an Mil-huit cent cinquante-cinq
profession de charron domicilié à Saint Laurent de la Plaine département de Maine et Loire
fils légitime et majeur de Bernier Julien, décédé à Saint Laurent de la Plaine le treize février mil huit cent soixante quatorze
profession de (néant) domicilié (néant), département d (néant)
et de Marcault (Marie) décédée dite commune le vingt neuf mars mil huit cent qutre vingt profession de (néant)
domiciliée à (néant) département d (néant)
Et demaoiselle Godard (Désirée Louise Marie)
âgée de vingt huit ans, née à Couesmes, d"partement d'Indre et Loire
le quatorze du mois de Juin l'an Mil huit cent cinquante deux
profession de gagiste, domiciliée à Saint-Paterne département d'Indre et Loire
fille légitime majeure de Godard François, décédé à Couesmes le cinq août Mil huit cente soixante douze
profession de (néant), domicilié à (néant) département d (néant)
et de Boureau (Victoire) présente et consentante
profession de cultivatrice, domiciliée à Couesmes, département d'Indre et Loire.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et dont les
publications ont été faites à Saint-Paterne et Saint Laurent de la Plaine les trois, dix et dix sept avril présent mois
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réquisition,
après nous être fait remettre les pièces produites à l'appui du présent acte, savoir : les actes de naissance
des contractants, ceux des décès des père et mère du contractant, celui du père de la contractante, le certificat de non opposition
délivré par Monsieur le Maire de Saint Laurent de la plaine et un livret de militaire constatant que le futur a été dispensé du service +
et, après avoir donné lecture aux parties contractantes tant des pièces ci-dessus mentionnées que
du chapitre VI, titre V du Code civil, intitulé du Mariage, avons interpellé les futurs époux de nous
déclarer s'il a été fait un contrat de mariage et, dans le cas de l'affirmative, la date du contrat, ainsi
que les noms et lieu de résidence du notaire aui l'a reçu ; lesquels ont répondu qu'il n'a pas été fait
de contrat
Cette réponse a été confirmée par la mère de la future
Nous avons ensuite demandé au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se prendre pour
mari et pour femme ; chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement, nous déclarons,
au nom de la Loi, que Bernier (Julien Jospeh)
et Godard (Désirée Louise Marie)
sont unis par le mariage.
De tout quoi nous avons dressé le présent acte en présence de :
1° Cormery Lucien âgé de quarante deux ans, profession
de boulanger, demeurant à Saint-Paterne département d'Indre et Loire
qui dit être non parent de l'époux
2° Nobileau François âgé de cinquante ans, profession
de charpentier, demeurant à Saint-Paterne département d'Indre et Loire
qui a dit être non parent de l'époux
3° Godard (Paul Joseph) âgé de vingt cinq ans, profession
de tonnelier, demeurant à Couesmes département d'Indre et Loire
qui a dit être frère de l'épouse
4° Garossay (Henri) âgé de trente sept ans, profession
de couvreur, demeurant à Saint-Paterne département d'Indre et Loire
qui a dit être non parent de l'épouse
Et, après en avoir donné lecture aux comparants et aux témoins, nous avons signé le présent,
lesdits jours, mois et an que dessus, les comparants et les témoins ayant également signé, à l'exception
de Madame Godard qui a déclaré ne le savoir, de ce requis.

Note marginale :

+ actif. Les contractant et les quatre
témoins ci-après dénomées ont affirmé
par serment que les aïeuls paternels et
maternels du futur sont décédés mais
que le lieu de leur dernier domicile
est inconnu.

Désirée Louise Marie GODARD : acte de naissance (sosa 27)

Acte de naissance de Désirée Louise Marie GODARD le 14/06/1852 à Cousemes
Acte de naissance de Désirée Louise Marie GODARD
14/06/1852 - Cousemes
L'an mil huit cent cinquante deux, le quinze du mois de Juin
à Dix heures du matin, Par devant nous François Estrain Maire
et officier public de l'état civil de la commune de Couesmes
ont comparut dans notre maison commune le Sieur Godard
François, fermier, âgé de quarante quatre ans, demeurant au
lieu de la Roche en cette commune, lequel nous a présenté
Désirée Louise Marie, enfant du sexe Féminin qu'il
nous déclare être née hier quatorze présent mois à onze heures
du soir en son dit domicile fille de lui déclarant et de Boureau
Victoire, sa légitim épouse, Fermière âgée de trente neuf ans
demeurant avec son marie au dit lieu de la Roche, les dittes
Présentation et déclaration faites en présence des Sieurs Chidaone
Jacques, cordonier, âgé de vingt sept ans, demeurant au Bourg
de cette commune, non parent du dit enfant et Guinoiseau
Louis, cultivateur, âgé de trente quatre ans, demeurant commune
de Courcelle en ce canton, Beau frère de l'enfant et ont les
témoins, signé avec nous le présent acte, le père a déclaré
ne savoir signé après qu'il leur a été fait lecture de ce
requis et interpellé.

Julien Joseph BERNIER : acte de naissance (sosa 26)

Acte de naissance de Julien Joseph BERNIER le 11/05/1855 à Saint-Laurent-de-la-Plaine
Acte de naissance de Julien Joseph BERNIER
11/05/1855 - Saint-Laurent-de-la-Plaine
L'an mil huit cent cinquante cinq, onze mai à sept heures du soir
Devant Nous Jacques Gabory, Maire officier de l'état civil de la commune de St Laurent
De la plaine, canton de St Florent le vieil, arrondissement de Beaupreau, Département de
Maine et Loire Et à la Mairie de Cette commune est comparu : le sieur Julien Bernier
âgé de trente huit ans, cantonnier demeurant en ce bourg, lequel nous a présenté un enfant
du sexe masculin, né d'hier à huit heures du soir en son dit domicile de son légitime
mariage avec Marie Marcault âgée de trente sept ans, sans profession demeurant
en ce dit bourg, au quel enfant il a déclaré donner les prénoms de Julien Joseph.
Ces présentations et Déclarations faites en présence des sieurs Bernier François âgé de
trente un ans, ouvrier maçon demeurant St Lambert du Lattay (Maine et Loire) oncle
de l'enfant, Bernier Joseph, âgé de soixante quatre ans, journalier en ce dit Bourg, grand
père de l'enfant lesquels ont déclaré ne savoir signer, et nous avons signé avec le déclarant
le présent acte de naissance après lecture faite.

Acte de mariage de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) x Marguerite Sophie LEVÊQUE

Acte de mariage de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) et Marguerite Sophie LEVÊQUE
04/03/1878 - Benais
L'an mil huit cent soixante dix huit, le quatre mars, à onze heures du matin ;
Pardevant nous, maire, officier de l'état civil de la commune de Benais, et dans la maison
commune dudit lieu, ont comparu le sieur Momptit René Jules, cultivateur
âgé de vingt deux ans, né à Gizeux, dans le présent arrondissement, et domicilié à
Benais, né dans ladite commune de Gizeux le douze mai mil huit cent cinquante
cinq, mineur, fils légitime de Etienne #Mauptin et Luise Robin, cultivateurs,
domiciliés à Continvoir ; et la demoiselle Lévêque Marguerite Sophie, cultivatrice
domiciliée dans la présente commune, née à Saint Nicolas de Bourgueil, le dix
huit novembre mil huit cent cinquante huit, mineure, âgée de vingt ans révolus, fille
légitime de feu Jacques Camille Lévêque, décédé à Bourgueil le vingt trois décembre
mil huit cente soixante cinq, et de survivante Catherine Damour, cultivatrice,
domiciliée dans la présente commune. Lesdits comparants, procédant avec l'assistance
de leurs père et mères susnommées, ici présnets et expréssément conssentant, nous ont requis
de procéder à la célébration de leur mariage, dont les publications ont été faites, (...)
dans la commune de Continvoir, les dimanches dix-sept et vingt quatre février
dernier, à l'heure de midi, et dans la présente commune, les mêmes joours, mois et
heure, ainsi qu'il résulte du registre des publications qui a été mis sous nos yeux.
A l'appui de leur réquisition, les parties ont produit : 1° l'expédition de l'acte de naissance du futur, délivrée par M le Maire de Gizeux le dix sept février dernier
2° celle de l'acte de naissance de la future, délivrée par M le Maire de Saint Nicolas
de Bourgueil le vingt quatre du même mois ; 3° celle de l'acte de décès du père
de la future, délivrée par M le Maire de Bourgueil le vingt cinq du même
mois ; 4° le certificat de publication et de non opposition délivré par M le Maire
de Continvoir le deux du présent mois : et 5° le certificat de publication d'exemption
du service militaire, délivré par M le Prefet du département d'Indre-et-Loire le

deux du présent mois.
Les futurs époux, ainsi que les personnes ici présentes pour autoriser le
mariage, interpellés par nous, en exécution de la loi du dix juillet mil uit
cent cinquante, nous ont déclaré qu'il n'a point été fait de contrat de
mariage. Aucune opposition ne nous ayant été signifiée, nous, officier de
l'état civile, avons donné lecture aux parties des pièces ci-dessus mentionnées,
et des dispositions du code civil, au chapitre six du titre du mariage
sur les droits et les devoirs respectifs des époux ; après quoi nous avons demandé
au futur époux et à la future épouse s'ils souhaitaient se prendre pour mari
et pour femme. Chacun ayant répondu séparément et affirmativement
nous avons prononcé, au nom de la loi, que Momptit René Jules
et Marguerite Sophie Lévêque sont unis par le mariage. Le tout a
été fait publiquement et en présence des sieur Etienne Mompetit, cultivateur,
âgé de trente ans, domicilié à Benais, frère du futur ; Blandin Pierre
cultivateur, âgé de quarante quatre ans, domicilié à Benais, ami du futur ;
René Perrochon, cultivateur, âgé de cinquante quatre ans, domicilé à
Benais, non parent de la future, Blandin Auguste, cultivateur,
âgé de quarante deux ans, aussi domicilié à Benais, ami de la future ;
et nous avons dressé le présent acte dont nous avons donné lecture
aux comparants et aux témoins, et que npus avons ensuite signé en
leur présence, eux nous ayant déclaré ne le savoir, de ce par nous requis.
Trois mots rayé nuls.

Note marginale :

# Momptit (Renvoi approuvé)

Marguerite Sophie LEVÊQUE : acte de naissance (sosa 25)

Acte de naissance de Marguerite Sophie LEVÊQUE le 18/11/1858 à Saint-Nicolas-de-Bourgeuil
Acte de naissance de Marguerite Sophie LEVÊQUE
18/11/1858 - Saint-Nicolas-de-Bourgeuil
L'an mil huit cent cinquante huit, le dix-huit
du mois de novembre, à cinq heures du soir, par devan
nous, Maire, officier de l'état civil de la commune de
Saint Nicolas de Bourgueil (Indre-et-Loire) est comparu
le sieur Jacques Lévêque, cultivateur, âgé de trente-huit
ans, demeurant au hameau de Buton, en cette commune
lequel nous a déclaré qu'aujourd'hui, à deux heures du soir
il lui est né en son domicile, une enfant du sexe
féminin qu'il nous présente et à laquelle il a déclaré
vouloir lui donner les prénoms Marguerite Sophie; laquelle
enfant il a eu de Catherine Damour, cultivatrice, âgée
de trente-huit ans, son épouse légitime domiciliée
avec lui. Les dites déclaration et présentation faites en
présnce des sieurs Nicolas Renou, âgé de soixante-deux
ans et de Louis Beneston, âgé de trente ans, l'un
et l'autre cultivateurs, domiciliés en cette commune qui
ont les dits père et témoins déclaré ne savoir signer avec
nous le présent acte, après qu'il leur en a été donné
lecture.

René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) : acte de décès (sosa 24)

Acte de décès de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) le 01/11/1915 à Benais
Acte de décès de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT)
01/11/1915 - Benais
Le premier novembre mil neuf cent quinze, à trois heures du matin
René Jules Momptit, né à Gizeux (Indre et Loire) le douze mai mil
huit cent cinquante-cinq, profession de cultivateur, fils de Etienne
Momptit décédé et de Louise Robin décédée, époux de Marguerite Sophie
Lévue, demeurant à Benais est décédé au lieu dit Saint Gilles.
Dont acte dressé par Nous, Officier de l'état civil le premier novembre
mil neuf cent quinze à dix heures du matin sur la déclaration de
Jean Loiseau, âgé de cinquante huit ans, profession de garde champêtre
demeurant à Benais, et de Edmond Emile Auguste Lemesle âgé de
vingt quatre ans, profession de cultivateur, demeurant à Benais
qui, lecture faite ont signé avec Nous, Pierre Louis Houx, Maire de
Benais, Canton de Bourgueil, département d'Indre et Loire.

René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) : acte de naissance (sosa 24)

Acte de naissance de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT) le 12/05/1855 à Gizeux
Acte de naissance de René Jules MOMPTIT (MAUPETIT)
12/05/1855 - Gizeux
Le treize Mai mil huit cent cinquante cinq à sept heures du matin
Devant nous Louis René Laurendeau, Maire et officier de l'état civil de
la commune de Gizeux, canton de Langeais, arrondissement de Chinon (Indre et Loire)
Est comparu en notre maison commune le sieur Etienne Momptit âgé
de vingt neuf ans, journalier, domicilié au Trocheteau en cette commune,
lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin, né en son domicile hier
à huit heures du soir de lui déclarant et de Louise Robin, sa femme âgée
de trente quatre ans, sans profession domiciliée avec lui et auquel il a déclaré
donner les prénoms de René Jules. Les dites déclaration et présentation faite en
présence des sieurs 1° Pierre Duperray, âgé de cinquante ans, et 2° Louis
Huet, âgé de quarante cinq ans, tous deux cultivateurs domiciliés en cette commune
après lecture le père déclarant et les témoins interpellés de signer ont déclaré ne le
savoir Dont acte.

Acte de mariage Benjamin Jacques BOURGET x Madeleine Mélanie BRANGER

Acte de mariage de Benjamin Jacques BOURGET et Madeleine Mélanie BRANGER
28/06/1868 - Gesté
Le vingt huit juin mil huit cent soixante huit, à six heures du soir
par devant nous, Léon Jacques, maire officier de l'état civil de la commune
de Gesté, canton de Beaupréau, Arrondissement de Cholet, Départe
ment de Maine-et-Loire, à la mairie de cette commune où les portes sont
demeurées ouvertes au public ont comparu : Benjamin Jacques
Bourget, tisserand, né et domicilié en cette commune avec ses
père et mère, âgé de vingt-neuf ans, étant né le vingt quatre juillet
mil huit cent trente huit, ainsi qu'il résulte de son acte de naissance
inscrit au registre des naissances de cette commune, pour la dite
année, le dit registre déposé en cette mairie, célibataire, fils majeur
de Jacques Bourget, âgé de soixante dix ans, et de Anne Esseul
âgée de soixante trois ans, tisserands, domiciliés en ce bourg, présents
et consentant au dit mariage, d'une part ; et Madeleine Mélanie
Branger, tisseuse, née commune de la Chaussaire, et domiciliée
en ce bourg, âgée de vingt sept ans, étant née le quatorze avril
mil huit cent quarante un, ainsi qu'il résult de son acte de naissance
délivré par M. le Maire de la Chaussaire, lequel après avoir
été paraphé par nous, la produisante ne sachant signer, de
meura annexé au présent, célibataire, fille majeure de Pierre
Branger, cordonnier, âgé de cinquante trois ans, et de Marie
Talbot, âgée de cinquante trois ans, tous les deux domiciliés à
la Chaussaire, présents et consentant au dit mariage, D'autre part
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage
prjeté entre eux, et dont les publications ont été faites à la porte

extérieure principale de notre maison commune, les dimanches
sept et quatorze juin courant, et y sont restées affichées pendant
le délai prescrit par la loi, ainsi qu'il résulte du registre
des publications de cette année, déposée en cette mairie Inter
pellés par nous, ainsi que les peronnes présentes autorisants le mariage,
les futurs époux ont déclaré qu'il n'a pas été fait de contrat
de mariage, aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été
signifiée, faisant en conséquence droit à leur réquisition, après
avoir donné lecture de toutes les pièces sus-mentionnées relatives
à leur état aux formalités du mariage, et du Chapitre Six du
titre du Code Napoléon intitulé du mariage sur les droits et les
devoirs respectifs des époux, nous avons reçu de chaque
partie l'une après l'autre la déclaration qu'elles veulent se
prendre pour mari et pour femme, et avons prononcé au
nom de la loi que Benjamin Jacques Bourget
et Madeleine Mélanie Branger sont unis par
le mariage. Nous avons sur le champ dressé le présent acte
en présence de Joseph Picot, tisserand, âgé de vingt neuf
ans, beau frère de l'époux, de Elie Bourget, maçon, âgé
de vingt un ans, de Alexandre Bourget, tisserand, âgé de
quarante trois ans, tous les deux frères de l'époux, et de
Henri Esseul, tisserand, âgé de quarante huit ans, oncle
de l'épouse, les quatre domiciliés en cette commune. Après
lecture du présent acte, l'époux, Jospeh Picot, Elie Bourget
et Alexandre Bourget ont signé avec nous, l'épouse et
Henri Esseul ont déclaré ne savoir signer.

Madeleine Mélanie BRANGER : acte de naissance (sosa 23)

Acte de naissance de Madeleine Mélanie BRANGER le 14/04/1841 à La Chaussaire
Acte de naissance de Madeleine Mélanie BRANGER
14/04/1841 - La Chaussaire
L'an mil huit cent quarante un le quatorze avril à cinq heures
du soir, par devant nous Auguste Chéné, maire officier de l'état civil
de la commune de la Chaussaire Canton de Montrevault, département
de Maine et loire, est comparu Pierre Branger cordonnier âgé
de vingt sept ans, demeurant en ce Bourg, lequel nous a présenté un
enfant du sexe femini, née ce matin à cinq heures en ce bourg,
de lui declarant et de Marie Talbot, son épouse et auquel il a
déclaré vouloir donner les prénoms de Madelaine Mélanie les
dites déclaration et présentation faites en présence de Jean
Chéneau, meunier âgé de vingt cinq ans, demeurant commune du
Puiset-Doré et Jean Poirier journalier âgé de cinquante cinq ans
demeurant en ce bourg, le père a signé avec nous, les témoins ont
déclaré ne le savoir après lecture faite.

Benjamin Jacques BOURGET : acte de naissance (sosa 22)

Acte de naissance de Benjamin Jacques BOURGET le 24/07/1838 à Gesté
Acte de naissance de Benjamin Jacques BOURGET
24/07/1838 - Gesté
Le vingt quatre de juillet mil huit cent trente huit à midi par devant nous sous signé
adjoint au maire de la commune de Gesté canton et arrondissement de Beaupréau département
de maine et loire auquel le dit maire a délégué les fonctions d'officier de l'état civil de la ditte commune
est comparu Jacques Bourget tisserand demeurant à Gesté lequel nous a présenté un enfant du
sexe masculin né ce jour à cinq heures du matin de lui déclarant et d'Anne Esseulson
épouse et auquel il déclare vouloir donner les prénoms Benjamin Jacques, les dittes
présentation et déclaration faites en présence de René Joseph Dupin âgé de trente sept ans et
d'Honoré Brousse âgé de vingt cinq ans les deux sont tisserands et demeurants à Gesté et ont
avec le père après avoir entendu la lecture du présent acte déclaré savoir signer.

- page 1 de 3