Acte de mariage Benjamin Jacques BOURGET x Madeleine Mélanie BRANGER

Acte de mariage de Benjamin Jacques BOURGET et Madeleine Mélanie BRANGER
28/06/1868 - Gesté
Le vingt huit juin mil huit cent soixante huit, à six heures du soir
par devant nous, Léon Jacques, maire officier de l'état civil de la commune
de Gesté, canton de Beaupréau, Arrondissement de Cholet, Départe
ment de Maine-et-Loire, à la mairie de cette commune où les portes sont
demeurées ouvertes au public ont comparu : Benjamin Jacques
Bourget, tisserand, né et domicilié en cette commune avec ses
père et mère, âgé de vingt-neuf ans, étant né le vingt quatre juillet
mil huit cent trente huit, ainsi qu'il résulte de son acte de naissance
inscrit au registre des naissances de cette commune, pour la dite
année, le dit registre déposé en cette mairie, célibataire, fils majeur
de Jacques Bourget, âgé de soixante dix ans, et de Anne Esseul
âgée de soixante trois ans, tisserands, domiciliés en ce bourg, présents
et consentant au dit mariage, d'une part ; et Madeleine Mélanie
Branger, tisseuse, née commune de la Chaussaire, et domiciliée
en ce bourg, âgée de vingt sept ans, étant née le quatorze avril
mil huit cent quarante un, ainsi qu'il résult de son acte de naissance
délivré par M. le Maire de la Chaussaire, lequel après avoir
été paraphé par nous, la produisante ne sachant signer, de
meura annexé au présent, célibataire, fille majeure de Pierre
Branger, cordonnier, âgé de cinquante trois ans, et de Marie
Talbot, âgée de cinquante trois ans, tous les deux domiciliés à
la Chaussaire, présents et consentant au dit mariage, D'autre part
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage
prjeté entre eux, et dont les publications ont été faites à la porte

extérieure principale de notre maison commune, les dimanches
sept et quatorze juin courant, et y sont restées affichées pendant
le délai prescrit par la loi, ainsi qu'il résulte du registre
des publications de cette année, déposée en cette mairie Inter
pellés par nous, ainsi que les peronnes présentes autorisants le mariage,
les futurs époux ont déclaré qu'il n'a pas été fait de contrat
de mariage, aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été
signifiée, faisant en conséquence droit à leur réquisition, après
avoir donné lecture de toutes les pièces sus-mentionnées relatives
à leur état aux formalités du mariage, et du Chapitre Six du
titre du Code Napoléon intitulé du mariage sur les droits et les
devoirs respectifs des époux, nous avons reçu de chaque
partie l'une après l'autre la déclaration qu'elles veulent se
prendre pour mari et pour femme, et avons prononcé au
nom de la loi que Benjamin Jacques Bourget
et Madeleine Mélanie Branger sont unis par
le mariage. Nous avons sur le champ dressé le présent acte
en présence de Joseph Picot, tisserand, âgé de vingt neuf
ans, beau frère de l'époux, de Elie Bourget, maçon, âgé
de vingt un ans, de Alexandre Bourget, tisserand, âgé de
quarante trois ans, tous les deux frères de l'époux, et de
Henri Esseul, tisserand, âgé de quarante huit ans, oncle
de l'épouse, les quatre domiciliés en cette commune. Après
lecture du présent acte, l'époux, Jospeh Picot, Elie Bourget
et Alexandre Bourget ont signé avec nous, l'épouse et
Henri Esseul ont déclaré ne savoir signer.

Madeleine Mélanie BRANGER : acte de naissance (sosa 23)

Acte de naissance de Madeleine Mélanie BRANGER le 14/04/1841 à La Chaussaire
Acte de naissance de Madeleine Mélanie BRANGER
14/04/1841 - La Chaussaire
L'an mil huit cent quarante un le quatorze avril à cinq heures
du soir, par devant nous Auguste Chéné, maire officier de l'état civil
de la commune de la Chaussaire Canton de Montrevault, département
de Maine et loire, est comparu Pierre Branger cordonnier âgé
de vingt sept ans, demeurant en ce Bourg, lequel nous a présenté un
enfant du sexe femini, née ce matin à cinq heures en ce bourg,
de lui declarant et de Marie Talbot, son épouse et auquel il a
déclaré vouloir donner les prénoms de Madelaine Mélanie les
dites déclaration et présentation faites en présence de Jean
Chéneau, meunier âgé de vingt cinq ans, demeurant commune du
Puiset-Doré et Jean Poirier journalier âgé de cinquante cinq ans
demeurant en ce bourg, le père a signé avec nous, les témoins ont
déclaré ne le savoir après lecture faite.

Benjamin Jacques BOURGET : acte de naissance (sosa 22)

Acte de naissance de Benjamin Jacques BOURGET le 24/07/1838 à Gesté
Acte de naissance de Benjamin Jacques BOURGET
24/07/1838 - Gesté
Le vingt quatre de juillet mil huit cent trente huit à midi par devant nous sous signé
adjoint au maire de la commune de Gesté canton et arrondissement de Beaupréau département
de maine et loire auquel le dit maire a délégué les fonctions d'officier de l'état civil de la ditte commune
est comparu Jacques Bourget tisserand demeurant à Gesté lequel nous a présenté un enfant du
sexe masculin né ce jour à cinq heures du matin de lui déclarant et d'Anne Esseulson
épouse et auquel il déclare vouloir donner les prénoms Benjamin Jacques, les dittes
présentation et déclaration faites en présence de René Joseph Dupin âgé de trente sept ans et
d'Honoré Brousse âgé de vingt cinq ans les deux sont tisserands et demeurants à Gesté et ont
avec le père après avoir entendu la lecture du présent acte déclaré savoir signer.

Laurence Cécile Marie GROLLEAU : acte de décès (sosa 21)

1909_05_21_-_Saint-Malo-du-Bois_-_Laurence_Cecile_Marie_GROLLEAU_s.jpg
Acte de décès de Laurence Cécile Marie GROLLEAU
21/05/1909 - Saint-Malô-du-Bois
Décès de Grolleau Laurence
L'an mil neuf cent neuf, le vingt et un du mois de mai sur les cinq heures
du soir par-devant nous, Manceau Jacques Marie
Officier de
l'Etat-Civil de la commune de St Mao du bois canton de Mortagne
département de la Vendée, ont comparu Ageneau Augustin
âgé de vingt huit ans, profession d'instituteur demeurant
à St Malo du bois qui a dit êtr ami de la défunte
et Reller Valentin âgé de cinquante trois ans, profession
d'instituteur demeurant à St Malo du bois
qui a dit être ami de la défunte, lesquels nous ont déclaré que Grolleau
Laurence âgé de
soixante quinze ans profession d
demeurant à St Malo du bois
né le huit septembre mil huit cent trente trois à St Malo du bois
de son vivant épouse de May Jean sans profession Cholet
fille de feu Grolleau Louis tisserand à St Malo du bois
et de feue Saulet Louise tisserande à St Malo du bois
est décédée dans cette commune le soir à trois heures et demie au domicile de
sa fille en ce bourg ainsi que nous nous en sommes assuré.
Lecture faite du présent acte, nous l'avons signé avec les comparants.

Acte de mariage Jean Pierre MAY x Laurence Cécile Marie GROLLEAU

20M_-_1853_08_03_-_Saint-Malo-du-Bois_-_Jean_Pierre_MAY_x_Laurence_Cecile_Marie_GROLLEAU_-_1_s.jpg 20M_-_1853_08_03_-_Saint-Malo-du-Bois_-_Jean_Pierre_MAY_x_Laurence_Cecile_Marie_GROLLEAU_-_2_s.jpg 20M_-_1853_08_03_-_Saint-Malo-du-Bois_-_Jean_Pierre_MAY_x_Laurence_Cecile_Marie_GROLLEAU_-_3_s.jpg
Acte de mariage de Jean Pierre MAY et Laurence Cécile Marie GROLLEAU
03/08/1853 - Saint-Malô-du-Bois
L'an mil huit cent cinquante trois,
le trois aout sur les quatre heures du soir
Par devant nous Bouray Etienne
Maire de la commune de Saint Malô du Bois, Canton
de Mortagne, Département de la vendée
Ont comparu en notre maison commune
May jean, Tisserand domicilié en cette
commune, et y est né le vingt huit août
Mil huit cent vingt-neuf, Comme nous l'at-
teste son acte de Naissance Déposé en
nos archives, fils majeur de feu jean
May décédé en cette Commune le Douze
janvier Mil huit cent quarante sept
Comme nous l'atteste don acte de
Décès déposé en Nos archives et
de Pineau Modeste, âgé de quarante
quatre ans, Domiciliée en cette Commune
ici présente et consentante au présent mariage
sans profession, D'une Part;
Et Grolleau Laurence Cécile marie
Tisserand, Domiciliée en cette commune
et y est né le huit septembre Mil huit
trente trois comme nous l'atteste son
acte de naissance Déposé en nos
archives ; fille Mineure de Grolleau
Louis, Tisserand âgé de soixante trois ans
et de Soulet Louise âgée de cinquante
neuf ans, Domiciliés en cette commune ici
présents et consentants au présent mariage
D'autre Part.
Lesquels époux et parents, après avoir
Déclaré sur nos interpellations qu'il na pas
été fait de contrat de mariage, nous ont
requis de procéder à la célébration du
mariage projeté entre eux, et dont
les publications ont été faites à la
principale porte de notre maison com
mune, les dimanches dix sept et vingt
quatre juillet derniers, sans qu'aucune
opposition ne nous soit parvenue faisant
droit à leur requisition, après avoir donné
lecture des pièces sus-mentionnées, et du
code civil, Chapitre six titre cinq intitulé
Mariage, avons demandé au futur époux
ainsi qu'à la future épouse, s'ils veulent
se prendre pour mari et pour femme
chacun d'eux ayant répondu séparément
et affirmativement, nous avons déclaré
qu nom de la loi que May jean et
Grolleau Laurence cécile Marie sont
unis par le mariage De tout quoi
avons dressé acte en présence des époux
de la mère de l'époux, des père et mère
de l'épouse, et des témoins ci après
Dénpmmés. Savoir :
Landreau Esprit, Tisserand âgé de cinquan
te sept ans, oncle de l'épouse, Landreau
Calixte, aussi tisserand, âgé de trente trois
ans, Cousin de l'épouse; Godet Pierre
aussi Tisserand, âgé de quarante deux ans,
ami des époux ; et Gaboreau rené aussi
Tisserand âgé de quarante Deux ans, aussi ami
des époux. Tous domiciliés dans cette
commune.
Après avoir donné lecture du présent
acte les quatre témoins ont signés avec
nous, et les autres comparants ont déclaré
ne savoir signer. Deux mots retouchés approuvés.

Laurence Cécile Marie GROLLEAU : acte de naissance (sosa 21)

Acte de naissance de Laurence Cécile Marie GROLLEAU le 08/09/1833 à Saint-Malô-du-Bois
Acte de naissance de Laurence Cécile Marie GROLLEAU
09/09/1833 - Saint-Malô-du-Bois
L'an mil huit cent trente trois le neuvième
jour du mois de Septembre sur les dix heures
du matin par devant nous Maire de la commune
de St Malo du Bois département de la vendée
est comparu Grolleau (Louis Marie) tisserand âgé
de quarante trois ans domicilié au chef lieu de cette commune
Lequel nous a présenté un enfant du sexe feminin
né hier son domicile sur les neuf heures du soir
de lui déclarant et de Soulet (Louise) son épouse
en légitime mariage auquel enfant il a déclaré vouloir
donner les prénoms Laurence Cécile Marie
Lesquelles déclaration et présentation ont été faites
en présence de Gaudreau (Esprit) tisserand âgé
de trente sept ans et de Grolleau (Louis)
aussi tisserand âgé de vingt deux ans tous les deux
domiciliés au chef lieu de cette commune après avoir
donné lecture du présent acte le père à déclaré
ne savoir signer et les deux témoins ont signez
avec nous

Jean Pierre MAY : acte de naissance (sosa 20)

1829/08/29 - Saint-Malô-du-Bois - Jean Pierre MAY 1829/08/29 - Saint-Malô-du-Bois - Jean Pierre MAY
Acte de naissance de Jean Pierre MAY
29/08/1829 - Saint-Malô-du-Bois
L'an mil huit cent vingt neuf
le vingt neuvième jour du mois d'aout sur
les sept heures du matin Par devant nous
Grolleau Louis Joseph Maire de la commune
de St Malo-du-Bois est comparu May jean-
Louis âgé de vingt trois ans tisserant
domicilié au chef-lieu de cette commune
lequel nous a présenté un enfant du sex
masculin né hier sur les cinq herues du
soir de lui déclarant et de
Pinneau Marie Modeste son épouse en
légitime mariage auquel enfant il a
déclaré vouloir donner les prénoms de
Jean Pierre Lesquelles déclaration et présentation
ont été faites en présence de May Jean âgé
de soixante trois ans tisserant domicilié
au chef lieu de cette commune et May
Etienne âgé de trente-trois ans maçon
demeurant commune de St Laurent sur Sèvre
après avoir donné lecture du présent acte
le père et les témoins ont déclaré ne savoir
signer.

Pierre Eugène DAIGNE : acte de décès (sosa 18)

18D_-_1911_12_18_-_Parthenay_-_Pierre_Eugene_DAIGNE.jpg
Acte de décès de Pierre Eugène DAIGNE
18/12/1911 - Parthenay
Décès de Daigne Pierre Eugène
L'an mil neuf cent onze, le dix huit du mois de Décembre sur les
neuf heures du matin
Par devant Nous, Armand Samoyault, Adjoint au Maire, spécialement délégué
Officier de l'Etat civil de la commune de Parthenay
canton de Parthenay département des Deux-Sèvres,
Sont comparus M. Daigne Clément âgé de quarante deux
ans, demeurant à Parthenay profession d'hrologer
qui a dit être fils du défunt, et M. Daigne Gustave
âgé de quarante quatre ans, demeurant Ruffec profession
d'employé de chemin de fer qui a dit être fils gendre du défunt.
Lesquels ont déclaré que Daigne Pierre Eugène profession
d'horloger né le neuf mai mil huit cent quarante quatre à Montreuil Bonnin département
de la Vienne est décédé dans cette commune le seize Décembre présent
mois, à deux heures du soir, à son domicile situé route de
Poitiers
ainsi que nous nous en sommes assuré, âgé de soixante sept ans, demeurant
à Parthenay de son vivant époux de Jourand Mélanie
fils de feu Nairé Daigne et de feue Louise Ardouin.
Et ont, les déclarant et témoins, signé avec nous le présent acte, après qu'il leur en a été
fait lecture? Un mot rayé nul.

Acte de mariage Pierre Eugène DAIGNE x Mélanie JOURAND

18M_-_1867_06_25_-_Montreuil-Bonnin_-_Pierre_Eugene_DAIGNE_-_Melanie_JOURAND_s.jpg
Acte de mariage de Pierre Eugène DAIGNE et Mélanie JOURAND
25/06/1867 - Montreuil-Bonnin
L'an mil huit cent soixante sept, le vingt cinq
juin, à onze heures du matin, en la mairie et par
devant nous Jean-Louis Chauvin, adjoint au maire
délégué pour remplir les fonctions d'officier de l'état civil
de la commune de Montreuil-Bonnin, canton de 
Vouillé, arrondissement de Poitiers, département de la Vienne.
Ont comparu publiquement Pierre-Eugène Daigne,
cultivateur âgé de vingt trois ans demeurant avec ses
père et mère au Pinier de la Vérronnière de cette commune,
né en la dite commune, ainsi qu'il est constaté par les
registres, le neuf mai mil huit cent quarante quatre, fils
majeur et légitime de Nairé Daigne, cultivateur
et de Louise Ardouin, sans profession, ici présents et
consentants, d'une part ;
Et Mélanie Jourand, sans profession, âgée de 
vingt an, demeurant avec ses père et mère à la Bordière
de cette commune, née à Quinçay le vingt deux aout
mil huit cent quarante six, ainsi qu'il résulte de
son acte de naissance qu'elle nous a représenté, fille
mineure et légitmie de Jean Jourand, cultivateur et
de Julienne Durepert, sans profession, ici présente
et consentante, d'autre part ;
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration
du mariage projeté entre eux et pour les publications et
affiches ont eu lieu devans la porte de la maison commune
les dimanches neuf et seize du présent à midi ;
Les futurs époux, interpellés par nous, en exécution
de la loi du dix juillet mil huit cent cinquente, nous
ont déclaré qu'il n'a point été fait de contrat de
mariage.
Aucune opposition au dit mariage n'ayant été
signifié, faisan droit à leur réquisition, lecture faite
[...] des actes représentés qui [...] annexés au
présent, après avoir été paraphé par les parties et par
nous, que des dispositions du chapitre six du code
Napoléon intitulé du mariage, nous avons demandé
aux contractantss'ils veulent se prendre pour époux ;
sur leur réponse séparée et affirmative nous avons prononcé
au nom de la loi, que Pierre-Eugène Daigne
et Mélanie Jourand sont unis par le mariage.
De tout ce que dessus nous avons rédigé acte en
présence de Nairé François Daigne, propriétaire,
âgé de vingt quatre ans, frère de l'époux, demeurant
à la Liandière commune de Coulombiers, François
Daigne, propriétaire cultivateur, âgé de quarante et
un ans, oncle de l'époux, demeurans à la Belle-Route,
commune de Béruges, Jean Durepaire, sans profession,
âgé de cinquante deux ans, demeuran à Poitiers,
oncle de l'épouse, et Alexis Jourand, sous facteur
à la gare, âgé de trente huit ans, demeurant à Poitiers
oncle de l'épouse. Les ans, les témoins et
les comparants, signé avec nous le présent acte, excepté
le père de l'épouse et les mères des époux qui ont
déclaré ne le savoir, après lecture, ainsi que l'époux.

Mélanie JOURAND : acte de naissance (sosa 19)

Acte de naissance de Mélanie JOURAND le 22/08/1846 à Quincay
Acte de naissance de Mélanie JOURAND
22/08/1846 - Quinçay
L'an mil huit cent quarante six et le vingt trois aout à sept heures du matin par de
vant nous Louis Chauvineau maire de la commune de Quinçay, canton de Vouillé
département de la Vienne et faiant les fonctions d'officier public de l'état civil est
comparu Jean Jourand cultaivateur âgé de trente trois ans demeurant à Villeneuve
en cette commune lequel nous a déclaré et présenté un enfant du sexe féminin né d'hier
à six heures du soir de lui déclarant et présentant et de Marie Durepert son épouse
âgée de vingt cinq ans et auquel enfant il a déclaré vouloir donner le prénom de
Mélanie. Les dites déclaration et présentation faites en présence d'Antoine
Jourand journalier âgé de trente ans et de Jacques Fraudeau cabaretier âgé de
quarante six ans tous les deux domiciliés en cette commune. Après lecture faitedu
présent aux susdits déclarants ils ont déclarés ne savoir signer de ce requis.
Fait en la maison commune les heures jours mois et ans que dessus un mot rayé nul.

Pierre Eugène DAIGNE : acte de naissance (sosa 18)

1844/05/09 - Montreuil-Bonnin - Pierre Eugene DAIGNE
Acte de naissance de Pierre Eugène DAIGNE
09/05/1844 - Montreuil-Bonnin
L'an mil huit cent quarante quatre le neuf mai sur les sept
heures du matin a comparu par devant nous maire officier public de
l'état civil de la commune de Montreuil Bonnin canton de Vouillé
arrondissement de Poitiers département de la Vienne le sieur Nairet
Daigne cultivateur âgé de vingt sept ans demeurant au Plessis de
cette commune. Lequel nou a présenté un enfant du sexe masculin né
de ce jour sur les cinq heures du matin de lui déclarant et de Louise
Ardouin son épouse âgée de vingt six ans auquel il a déclaré vouloir
donner les prénoms de Pierre Eugène. La dite déclaration et présentation
faite en présence de Louis [...] journalier âgé de vingt neuf ans et
Nicolas [...]champ charpentier âgé de cinquante deux ans tous deux demeurant
en ce bourg. Lu aux comparants ci dessus établi qui ont déclaré ne savoir
signer à l'exception du père de l'enfant qui a avec nous signé.

Acte de mariage Alexis JOURAND x Eulalie Léontine HULIN

16M_-_1879_01_15_-_Quincay_-_Alexis_JOURAND_-_Eulalie_Leontine_HULIN_s.jpg
Acte de mariage d'Alexis JOURAND et Eulalie Léontine HULIN
15/01/1879 - Quinçay
L'an mil huit cent soixante dix neuf le +quatorze janvier à cinq heure
et demie du soir, par devant nous, Elie Auger, adjoint remplissant par délégation
du maire les fonctions d'officier de l'état civil de la commune de
Quinçay, canton de Vouillé, arrondissement de Poitiers, Vienne, ont comparus
publiquement en la mairie les nommés : Jourand Alexis, cultivateur,
âgé de vingt huit ans, demeurant avec ses pères et mère, né en cette commune
le quatre mars mil huit cent cinquante, ainsi qu'il résulte des registres
des naissances de cette commune que nous avons vérifiés, fils majeur et
légitime de Jean Jourand, fermier, âgé de soixante quatre ans et de
Marie Julienne Durepert, sa femme, sans profession, âgée de
cinquante huit ans, demeurant ensemble à la Bordière, commune de
la Chapelle-Montreuil, et à ce présents et consentants, d'une part ;
De Delle Hulin Eulalie Léontine, sans profession, âgée de vingt quatre
ans, demeurant avec ses père et mère, née en la commune de Vivone, le
trois juin mil huit cent cinquante quatre ainsi que le conote l'extrait
qui nous a été remis de son acte de naissance, fille majeure et
légitime de Jacques Louis Hulin, courtier, âgé de cinquante neuf ans
et de Marie Madeleine Pairault, sa femme, sans profession, âgée
de cinquante deux ans, demeurant ensemble au bourg de Quinçay
et à ce présents et consentants, d'autre part.

Lequels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage
projeté entre eux et dont les publications ont eu lieu dans la commune
de Quinçay, les dimanches vinget neuf décembre dernier et cinq janvier
courant, et dans celle de la Chapelle-Montreuil, les mêmes dimanches,
ainsi que le constate le certificat de non opposition délivré par l'adjoint
au maire de la Chapelle-Montreuil ; aucune opposition ne nous ayant été
signifiée, faisant droit à leur réquisition, après leur avoir donné lecture
de toutes les pièces susmentionnées ainsi que du chapitre six du code
civil relatif aux droits et aux devoirs respectifs des époux, nous les
avons interpellés à l'effet de savoir s'ils ont fait un contrat de mariage
à quoi ils ont répondus négativement, et leur avons demandé s'ils veulent
se prendre pour mari et pour femme ; chacun d'eux ayant répondu
séparément et affirmativement, nous déclarons au nom de la loi, que
Jourand ALexis et Eulalie Léontine Hulin sont unis par le mariage
De tout quoi nous avons rédigé le présent acte en présence du côté de l'époux
des sieurs : Bault Delaby propriétaire, âgé de soixante sept ans, demeurant
à Qinçay, son ami et Jourand Jean, cultivateur, âgé de trente six ans,
demeurant à la Chapelle-Montreuil, son frère, et du côté de l'épouse des
sieurs Aimé degris, cultivateur, âgé de vingt huit ans, demeurant dans
la commune de la Chapelle-Montreuil, son ami et Garnier Toussaint
Pierre, cultivateur, âgé de quarante quatre ans, demeurant commune
de Biard, son oncle. Après lecture du présent acte, le parties et témoins
ont signé avec nous, sauf le marié, ses père et mère et son frère qui
ont déclaré ne le savoir de ce requis. Neuf mots rayés nuls approuvés.

Note marginale :

+ quinze janvier à huit heures du matin

Eulalie Léontine HULIN : acte de décès (sosa 17)

17D_-_1930_01_23_-_Quincay_-_Eulalie_Leontine_HULIN.jpg
Acte de décès d'Eulalie Léontine HULIN
23/01/1903 - Quinçay
Le vingt trois janvier mil neuf cent trente à vingt deux heures
Léontine Hulin, épicière, domiciliée à
Quinçay, fille de feu Louis Hulin et de
Madeleine Pairault épouse de Louis Henri
David, née à Vivonne le trois juin mil
huit cente cinquante quatre
est décédée à son domicile.
Dressé le vingt quatre janvier mille neuf cent trente, à huit heures
sur la déclaration Camille Henri David
agé de trente six ans, sans profession domicilé
à Quinçay, fils de la défunte
qui lecture faite, a signé avec Nous Maire, officier de
l'Etat civil.

Eulalie Léontine HULIN : acte de naissance (sosa 17)

17-eulalie-leontine-hulin/17N_-_1854_06_03_-_Vivonne_-_Eulalie_Leontine_HULIN.jpg
Acte de naissance d'Eulalie Léontine HULIN
03/06/1854 - Vivonne
L'an mil huit cent cinquante quatre, le quatrième jour du mois
de juin, à six heures du soir, per devant nous maire, officier de l'état
civil de la commune et chef-lieu du canton de Vivône, arrondissement de
Poitiers, département de la Vienne, est comparu Jacques Louis Hulin,
messager en cette ville, âgé de trente cinq ans, lequel nous a présenté
une enfant de sexe féminin, née hier matin à dix heures de lui déclarant
et de Marie Madelaine Pairault, son épouse, sans profession, âgée de
vingt huit ans, en leur maison, en cette dite ville où ils sont domiciliés et
à laquelle il a déclaré vouloir donner les prénoms de Eulalie Léontine.
Les dites déclaration et présentation faites en présence de Auguste Hulin,
surveillant à la filature de Danlot, âgé de vingt neuf ans, et de René
Grignoux, cordonnier, âgé de trente deux ans, demeurant tous les deux
en cette ville ; et ont, les père et témoins, signés avec nous Maire,
le présent acte de naissance, après qu'il leur en a été fait
lecture.

Alexis JOURAND : acte de décès (sosa 16)

16D - 1887 02 06 - Quincay - Alexis JOURAND.jpg
Acte de décès d'Alexis JOURAND
06/02/1887 - Quinçay
L'an mil huit cent quatre vingt sept, le six février
à cinq heures du soir, par devant nous Laugier Charles, maire
et officier de l'état civil de la commune du Quinçay, canton de
Vouillé, arrondissement de Poitiers, département de la Vienne
ont comparus : les sieurs Jourand Jean, cultivateur, âgé de
soixante douze ans, domicilié en la commune de La Chapelle-
Montreuil (Vienne), père du défunt, Jouteau Léon, aussi
cultivateur, âgé de trente six ans domicilié au chef lieu
de cette commune, voisin du défunt, lesquels nous ont déclaré
que Jourand Alexis, cultivateur, âgé de trente six ans et
et onze mois, né en cette commune, fils de Jourand Jean, pre-
mier comparant et de Durepert Julienne, époux de
Hulin Eulalie Léontine, est décédé aujourd'hui à
deux heures du soir, en son domicile, situé au bourg
de Quinçay. Après nous être assuré du décès, nous
avons rédigé le présent actedont nous avons donné lecture
aux comparants qui ont tous les deux déclaré ne savoir signer.

Alexis JOURAND : acte de naissance (sosa 16)

16N - 1850 03 04 - Quincay - Alexis JOURAND.jpg
Acte de naissance d'Alexis JOURAND
05/03/1850 - Quinçay
L'an mil huit cent cinquante et le cinq Mars à sept heure du matin, par devant nous Charles
Garnier maire de la commune de Quinçay canton de Vouillé département de la Vienne y
faisant les fonctions d'officier public d'état civil est comparu Jean Jourand cultivateur
agé de trente six ans demeurant à Villeneuve en cette commune lequel nous a déclaré et présenté
un enfant du sexe masculin né d'hier à une heure du soir de lui déclarant et présent et de Marie
Julienne Durepert son épouse agée de vingt neuf ans et auquel enfant il a déclaré vouloir
donner le prénom d'Alexis. Les dites déclaration et présentation faites en présence de Jacques
Fraudeau cultivateur agé de cinquante ans et de François Riviere sabottier agé de trente huit
ans, tous les deux domiciliés en ce bourg. Après lecture faite du présent aux sus dits déclarant
ils ont déclarés ne savoir signer ; de ce requis. Fait en la maison commune les heures jours mois et an que dessus.

Acte de mariage Jean Ernest RENARD x Perrine Joséphine POTAY

14M_-_1909_10_16_-_Tours_-_Jean_Ernest_RENARD_x_Perrine_Josephine_POTAY.jpg
Acte de mariage de Jean Ernest RENARD et Perrine Joséphine POTAY
16/10/1909 - Tours
L'an mil neuf cent neuf, le seize octobre à onze heures
du matin. Par devant nous, Adjoint au maire de Tours, Officier de l'Etat-Civil
soussigné, dûment délégué, sont comparus, en la salle publique de cet Hôtel-de-Ville,
le sieur Jean Ernest Renard ; âgé de vingt six ans
sept mois ; charretier ; demeurant à Saint Symphorien
(en cet arrondissement) né à Chançay (même arrondissement)
le vingt deux février mil huit cent quatre vingt trois ;
fils majeur de Paul René Renard ; cantonnier,
demeurant à Chançay, ci-présent et consentant
et de Jeanne Brault, son épouse, sans profession ;
décédée à Chançay le quatre février mil huit cent quatre vingt dix neuf. D'une part.
Et demoiselle Perrine Joséphine Potay ;
âgée de vingt un ans un mois ; cuicinière ;
demeurant à Tours, rue Jehan Fouquet N° 7 bis ; née
à Locminé (Morbihan) le trois septembre mil
huit cent quatre vingt huit ; fille majeure de
Jean Marie Potay, forgeron, demeurant à
Vannes (Morbihan) consentant suivant son consentement
donné devant l'officier de l'Etat-Civil de la dite ville
le quatre octobre courant enregistré et de Anne
Lorgeoux, son épouse, sans profession, décédée
à Locminé (Morbihan) le huit juin mil huit cent quatre vingt dix. D'autre part.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux
et dont la publication a été faite à la porte extérieure et principale des Mairies
de Tours et Saint Symphorien, du vingt un septembre
dernier au quatre octobre courant à tours et à St Symphorien
du vingt six septembre au sept octobre courant.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur
réquisition, et après avoir donné lecture de tous les actes produits qui sont demeurés
annexés au présent acte de mariage, et du Chapitre six du Titre cinq du Code civil intitulé :
DU MARIAGE, avons interpellé les contractants à l'effet de savoir s'ils avaient fait un contrat
de mariage, à quoi ils nous ont répondu négativement.
Nous leur avons ensuite demandé s'ils veulent se prendre pour mari
et pour femme ; chacun ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons,
au nom de la loi, que le sieur Jean Ernest Renard et Melle
Perrine Joséphine Potay
sont unis par le mariage. De quoi avons dressé acte en présence de Eugène
Renard ; âgé de trente trois ans ; maréchal
ferrant ; demeurant à Chouzé-sur-Loire (Indre et Loire)
frère du contractant ; Louis Sommier ; âgé de
quarante un ans ; vigneron ; demeurant à Chatillon
sur-Cher (Loire et Cher) beau frère du contractant ;
Eugénie Fourcade ; âgée de cinquante ans ; commerçante ;
épouse de Mélaine Lorgeoux, demeurant à
Saint Denis (Seine) tante de la contractante
et Lucien Bussonneau ; âgé de vingt six
ans ; vigneron ; demeurant à Chançay
(Indre et Loire) ami.
Lesquels, après leur avoir donné lecture du présent acte de mariage l'ont signé avec
nous, ainsi que les contractants et le père du contractant
de ce requis.

Acte de mariage Louis Jules Joseph MAUPETIT x Rachel Eugénie BERNIER

12-louis-jules-joseph-maupetit/.12M_-_1909_01_16_-_Benais_-_Louis_Jules_Joseph_MAUPETIT_x_Rachel_Eugenie_BERNIER_s.jpg
Acte de mariage de Louis Jules Joseph MAUPTEIT et Rachel Eugénie BERNIER
16/01/1909 - Benais

Où l'on apprend que le père de Rachel, Julien Joseph BERNIER est parti de son domicile depuis 1898 et qu'il n'a pas de domicile connnu !

L'An mil neuf cent neuf, le seize du mois
de janvier à onze heures du matin.
Par devant Nous, Houx Pierre Louis Marie
Officier de l'état-civil de la commune de Benais, canton
de Bourgueil, département d'Indre-et-Loire, ont comparu en notre
Maison commune et publiquement : Maupetit Louis Jules Joseph, cél
bataire
âgé de vingt trois ans, né à Continvoir
département d'Indre-et-Loire, le dix huit du mois
de juin, l'an mil huit cent quatre vingt cinq
profession de cultivateur, demeurant à Benais
département d'Indre-et-Loire, fils majeur et légitime de Maupetit
René profession de cultivateur
demeurant à Benais département d'Indre-et-Loire
ici présent et consentant
et de Lévêque Marguerite profession de cultivatrice
demeurant à Benais département d'Indre-et-Loire
ici présente et consentante.
Et demoiselle Bernier Rachel Eugénie, célibataire
âgée de dix sept ans, née à Saint Michel
département d'Indre-et-Loire le douze du mois
de juin, l'an mil huit cent quatre vingt onze
profession de cultivatrice, demeurant à Bourgueil
département d'Indre-et-Loire, fille mineure et légitime de Bernier
Julien Joseph profession de charron
sans domicile connu ainsi que l'atteste un acte de notoriété passé devant
M. le Juge de paix du canton de Bourgueil
et de Godard Désirée Louise Marie profession de cultivatrice
demeurant à Bourgueil département d'Indre-et-Loire
ici présente et consentente.
Lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux et
dont les publications ont été faites à Benais et à Bourgueil, le dimanche trois
janvier prséente année ainsi que l'attestent le registre des publications de
mariage mis sous nos yeux et le certificat de publication délivré par M. le Maire de Bourgueil.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, faisant droit à leur réqui-
sition, après nous être fait remettre les pièces produites à l'appui du présent acte, savoir :
1° L'acte de naissance du futur époux, délivré par M. l'adjoint de Continvoir en
date du vingt six décembre mil neuf cent huit ; 2° L'acte de naissance de la future
épouse délivré par M. l'adjoint de Saint Michel, en date du vingt six décembre mil
neuf cent huit ; 3° le certificat de publications et de non opposition délivré par M. le Maire
de Bourgueil en date du quatorze janvier mil neuf cent neuf ; 4° L'acte de notoriété
passé devant M. le Juge de paix du canton de Bourgueil en date du huit décembre mil
neuf cent huit, constatant que le père de la future épouse est parti de son domicile depuis
mil huit cent quatre vingt dix huit et qu'il n'a pas de domicile connnu
et après avoir donné lecture aux parties contractantes tant des pièces ci-dessus mentionnées
que du chapitre VI, titre V, du Code civil, intitulé du Mariage, avons interpellé les futurs
époux de nous déclarer s'il a été fait un contrat de mariage et, dans le cas de l'affirmative,
la date du contrat, ainsi que le nom et lieu de résidence du notaire qui l'a reçu : lesquels
ont répondu négativement.
Cette réponse a été confirmée par les personnes présentes.
Nous avons ensuite demandé au futur époux et à la future épouse q'ils veulent se prendre
pour mari et pour femme. Chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement,
nous déclarons, au nom de la loi, que Maupetit Louis Jules Joseph
et Bernier Rachel Eugénie
sont unis par le mariage. +
De tout quoi nous avons dressé le présent acte en présence de :
1° Maupetit Louis âgé de quarante six ans,
profession de cultivateur demeurant à Gizeux
département d'Indre-et-Loire qui a dit être oncle de l'époux ;
2° Obligis Antoine âgé de trente cinq ans,
profession de cultivateur demeurant à Gizeux
département d'Indre-et-Loire qui a dit être beau frère de l'époux ;
3° Réflet Désiré âgé de trente huit ans,
profession de briquetier demeurant à Saint Paterne
département d'Indre-et-Loire qui a dit être beau frère de l'épouse ;
4° Bernier Alphonse âgé de vingt six ans,
profession de cultivateur demeurant à Hommes
département d'Indre-et-Loire qui a dit être frère de l'épouse.
Nous avons ensuite donné lecture du présent acte aux
comparants et aux témoins qui ont signé avec nous à l'excep-
tion du père et de la mère de l'époux et de la mère de l'épouse
qui ont déclaré ne le savoir de ce par nous requis.

Note marginale :

+ --------------------
A cet instant les comparants
déclarent qu'ils reconnaissent
et veulent légitimer un enfant
du sexe masculin né à Bour-
gueil le trois février mil neuf
cent six, inscrit sur les registres
à la date du trois février mil neuf
cent six sous les noms
de Bernier Roger Jules
et comme né de père inconnu.
approuvé le renvoi ci-dessus

Acte de mariage Etienne Auguste MAY x Valentine Marie BOURGET

10M_-_1896_06_22_-_Cholet_-_Etienne_Auguste_MAY_x_Valentine_Marie_BOURGET.jpg
Acte de mariage de Etienne Auguste MAY et Valentine Marie BOURGET
22/06/1896 - Cholet
L'an mil huit cent quatre vingt seize, le vingt deux juin à dix heures du matin,
Devant nous, Charles françois Loyer, premier adjoint au maire de Cholet, faisant par
délégation  les fonctions d'officier de l'Etat civil de Cholet, département de Maine-et-Loire,
sont comparus en notre mairie dont les portes étaient ouvertes au public d'une part
Etienne Auguste May, employé de commerce, âgé de vingt sept ans, né le vingt un juillet
mil huit cent soixante huit à Saint Malo du Bois (Vendée), domicilé à Cholet, rue du
Puit Gourdon, célibataire, fils majeur de Jean May, tisserand et de Laurence Grolleau
sans profession, domicilés à Cholet, le père a déclaré consentir au mariage par acte pas
sé le onze mai dernier devant maître  Faure, notaire à Cholet et enregistré à Cholet  le
douze du même mois, la mère ici présente et consentante, d'autre part, Valentine Marie
Bourget, tailleuse, âgée de vingt deux ans, née le sept novembre mil huit cent soixante
treize à Gesté domiciliée à Cholet rue de l'Hôptital 21, célibataire, fille majeure de Benjamin
Jacques Bourget, tisserand et de Madeleine Branger, domicilés à Gesté, ici présents et consentents.
Les comparants nous ont requis de procéder  à la célébration de leur mariage dont les deux
publications ont été faites devant cette maire les dimanche trente un mai dernier et
 sept juin courant. Interpellés par nous ainsi que leurs père et mères, les dits époux nous
ont déclarés qu'il n'a pas été fait de contrat de mariage. Nulle opposition à ce mariage
n'ayant été formée nous avons donné lecture aux contractants du chapitre six du code civil
ainsi que des pièces et actes relatifs à leur état et aux formalités du mariage et nous leur avons
demandé s'ils voulaient se prendre pour époux et d'après leurs réponses séparées et affirma
tives nous avons prononcé au nom de la loi que les dits époux sont unis en mariage. Le
tout à été fait en présence de Jules Pieot, tailleur, âgé de cinquante sept ans, oncel
de l'épouse, domicilé à Gesté, de Aime Augereau, feutrier, âgé de trente cinq ans, ami
des époux, domicilé à Nantes, de Benjamin Bourget, charpentier, âgé de vingt cinq
ans, frère de l'épouse, domicilé à Gesté, et de Auguste Branger, cordonnier, âge de trente
neuf ans, oncle de l'épouse, domicilé à Saint Macaire. Les époux, les père et mère de
l'épouse et trois des témoins ont signé avec nous, la mère de l'époux a déclaré ne le
savoir, après lecture faite.

Acte de mariage Delphin Norbert JOURAND x Marie Adeline DAIGNE

8M - 1908_10_27 - Paris - Delphin JOURAND x Marie DAIGNE.jpg
Acte de mariage de Delphin Norbert JOURAND et Marie Adeline DAIGNE
27/10/1908 - Paris
L'an mil neuf cent huit le vingt sept octobre à midi
acte de mariage de Delphin Norbert Jourand né
à Quninçay (Vienne) le quinze août mil huit cent
quatre vingt quatre, sergent à la sixième section d'in-
firmiers militaires à Mourmelon le Grand (Marne) au
camp de Chalons, autorisé à contracter mariage par
le médecin recruteur du service de santé au sixième
corps le douze septembre  mil neuf cent huit, fils
majeur légitime de Alexis Jourand décédé et de
Eulalie Léontine Hulin, épicière à Quinçay, présente
et consentante d'une part. et de Marie Adeline
Daigne, née à la Chapelle Montreuil (Vienne) le
vingt neuf novembre mil huit cent quatre vingt
cuisinière domiciliée à Paris 1 rue du Louvre
fille majeure légitime de Eugène Daigne, horloger
et de Mélanie Jourand, sans profession domiciliés
à Parthenay (Deux Sèvres) présents et consentants
d'autre part. Dressé par nous Henri Jean Baptiste
Victor Devaurier adjoint au maire - officier
de l'Etat civil du premier arrondissement de Paris
qui avons procédé publiquement en cette
mairie à la célébration du mariage dans la
forme suivante. Après avoir donné lecture
aux parties 1e de leurs actes de naissance 2e de l'acte
de décès du père du futur 3e de l'autorisation
précitée, 4e des publications faites sans opposition
toutes pièces dument paraphées 5e des articles du code
civil sur les droits et devoirs respectifs des époux.
Après avoir interpellé les futurs époux, la mère du
futur et les père et mère de la future, lesquels nous
ont déclaré qu'il n'a pas été fait de contrat de
mariage, nous leur avons demandé s'ils consen-
taient à se prendre pour mari et femme et
chacun d'eux ayant répondu affirmativement et
séparemment à haute voix, nous avons prononcé au
nom de la loi que Delphin Norbert Jourand et
Marie Adeline Daigne sont unis par le mariage en
présence de Gaethan Beaudoin, trente sept ans
représentant rue Traversière P9, Adrienne Bault
quarante trois ans, lingère rue d'Aboukir 10,
Louis Honoré cinquante deux ans, maraicher
39 rue Traversière et Marie Thibault, née Gargot
trent ans, sans profession, mairie du premier
arrondissement, témoins qui ont signé avec les
époux, la mère de l'époux, les père et mère de
l'épouse et nous après lecture.

- page 1 de 2